9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 04:22

;;;decapite 4662 (Copier)

"gémir n'est pas de mise"...c'est par cette règle que termine la chanson de Brel, mais savait-il à quel point, les marquisiens en feraient un hymne...

La société tribale des anciens vénérait la force, le courage et même la cruauté..."on ne marchait pas sur l'ombre d'un chef, sans risquer la mort"; les faibles n'étaient pas protégés , un de mes amis, descendant de "taipi" (les terribles ...), me disait:"on martyrisait les faibles pour les habituer à leur sort...le sacrifice puis le four!"

decapite 4657 (Copier)

Les valeureux guerriers ennemis étaient décapités et leurs restes jetés dans un trou profond pour que leurs proches ne viennent pas les récupérer...(ils étaient porteurs de la magie, "le mana" et on les redoutait même après la mort)

decapite 4661 (Copier)

Le sculpteur a choisi de tourner vers l'arrière la tête de son décapité; valeureux, fort et courageux mais tout de même "vaincu"!

decapite 4666 (Copier)

Les bien-pensants de notre société moderne doivent frémir d'horreur et se rassurer en opposant que "c'est du passé"; pourtant, les informations nous annoncent régulièrement des massacres qui donnent une image bien détestable des tyrans actuels et de l'insouciance des aveugles et des sourds qui ignorent (ou font semblant d'ignorer...) que les hommes ne sont pas toujours respectables...

Partager cet article

Published by OCEANIEN - dans Sculpture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de OCEANIEN
  • Le blog de OCEANIEN
  • : alternance d'articles touchant à l'histoire des Marquises et rencontres avec le discours actuel de la rue marquisienne.
  • Contact

TRADUCTEUR translator

Recherche

géomap


free statistics

compteur

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog